Un vendredi pour faire une course ce n'est pas habituel, l'heure du départ (20h45) encore moins. Mais la course de Melun a désormais lieu de cette façon depuis quelques années.

En 2012, les foulées melunaises avaient eu lieu à 21h15 et la température avait été idéale (20 degrés). Cette année, comme il y a deux ans, il fait très chaud. Le thermomètre a affiché une trentaine de degrés dans la journée à l'ombre.

 

Nous partons de la maison vers 19h. L'avantage de cette course, c'est que nous sommes à côté. Nous arrivons à Melun avant 19h30 et nous nous garons sur le parking de la piscine juste à côté de la piste où aura lieu l'arrivée. 

Depuis deux ans, l'arrivée ne se faisait plus sur la piste car les tribunes avaient pris feu. Mais cette année, le stade nous est, de nouveau, accessible. Lorsque nous arrivons, Cyrille et Myriam sont déjà là, tout juste de retour de Bretagne! Les veinards!

Nous allons chercher tranquillement nos dossards sur le stade car nous avons encore le temps et vu la chaleur nous n'allons pas nous échauffer très longtemps. 

DSC04070.JPG

Nous sommes une douzaine du PAAC (Bruno, Didier, Patrick, Jean-Claude...) dont quatre filles. Ca nous fera encore des équipes . Nous partons ensuite nous échauffer en bord de Seine vers la ligne de départ. Il y a beaucoup de monde. Je ne vais pas chercher à faire un podium ce soir car le niveau est toujours relevé. Pour ce qui est du chrono, l'année dernière c'était mon meilleur temps sur cette course (43'54) mais il faisait moins chaud. J'espère juste faire un peu mieux.

 

Lorsque nous nous dirigeons vers la ligne de départ, je vois qu'il y a déjà des centaines de coureurs. Je n'ose pas me placer devant cette foule mais je n'ai pas vraiment le choix car il m'est impossible de me faufiler entre. Et d'ailleurs, il y a encore de nombreux coureurs qui arrivent et j'ai vite fait de me retrouver derrière.

La ligne de départ est relativement large et nous partons en ligne droite. Mais il y a des coureurs/coureuses qui sont mal placés, j'entends deux dames à côté de moi dirent qu'elles souhaient mettre 1h... Et lorsque le départ est donné, je mets 7 secondes à passer la ligne et ensuite je perds pas mal de temps car je suis coincée et avec le monde je n'arrive pas à doubler. Nous sommes 850 coureurs engagés.

DSC04122.JPG

Nous partons donc en bord de Seine. Nous passons devant la piscine et après 800m nous tournons à gauche. Au bout de cette petite rue nous prenons encore à gauche. J'ai les jambes très lourdes, pourtant à l'échauffement ça allait bien. Nous prenons ensuite à droite. C'est à cet endroit que se trouve le ravitaillement mais sur ce premier tour il n'y a rien sur les tables. Au bout, nous arrivons à un rond point où nous tournons à gauche. La rue suivante descend jusqu'en bord de Seine mais nous n'allons pas tout droit. En effet, nous faisons 100m avant de prendre à droite pour passer derrière les tennis de Melun. Ca descend légèrement avant de remonter. Nous tournons à gauche pour longer la voie de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. A la fin de cette rue, nous prenons à gauche. Nous revoilà en bord de Seine. C'est parti pour une longue ligne droite de plus d'un kilomètre!

 

AU 3ème kilomètre, j'entends quelqu'un me dire de me rapprocher du mur pour m'arbiter du vent. C'est Cyrille (qui finira 5" derrière moi). Nous repassons sur la ligne de départ puis devant le parking de la piscine où il y a beaucoup de monde. Et nous voilà partis pour un deuxième tour identique. Je passe au km 5 en 21'45. C'est correct et mieux qu'en 2012 mais je ne suis pas certaine de tenir le rythme.

Au ravitaillement (après le 5ème kilomètre) un peu tardif vu la chaleur, je prends une bouteille d'eau. J'en verse plusieurs fois dans ma main et je mets le restant sur ma nuque. Ca me donne un petit coup de fouet. Avant d'arriver au rond point, je vois Mathilde sur le côté assise. Nous venons de perdre une coéquipère. Elle n'est pas la seule, j'ai vu une très grande quantité de coureurs abandonner, surement à cause de la chaleur. Mais notre équipe n'est pas perdue, il y a encore Eulalie.

DSC04141.JPG

Vers le 5.5 km, je rattrape un jeune coureur de Coulommiers qui m'encourage (et me vouvoie! ).Il a un rythme parfait pour moi et va m'emmener pendant 2 km. Ces deux kilomètres m'ont permis de bien relancer et de rattraper du monde (dont une fille). Mais en bord de Seine (avant le 8ème km), il décroche d'un coup! Je viens de perdre mon lièvre. Dommage!

Les deux derniers kilomètres sont assez difficiles. Les jambes ne suivent plus. On repasse devant le ravitaillement. Il reste 700m à parcourir. J'hésite à reprendre une bouteille puis je décide d'en prendre une car j'ai chaud.

Avant d'atteindre la piste ça descend légèrement puis nous entrons dans le stade. Nous avons 3/4 de piste à faire, soit 300m. Myriam m'encourage. Je passe la ligne d'arrivée bien contente d'avoir terminé. Je vais ensuite récupérer le lot: une serviette à choisir parmi plusieurs couleurs: verte, rose, bleue, blanche, jaune et saumon. Je prends la verte. Pour les derniers coureurs il n'y aura plus beaucoup de choix et que dire du ravitaillement! Plus aucune bouteille bien avant que les derniers ne soient arrivés!!! C'était déjà comme ça l'an passé!! Lo'rganisation devrait revoir ça! Surtout vu la chaleur!!

J'ai fait 20" de plus qu'en 2012 mais avec une température plus élevée. Je ne suis pas spécialement satisfaite mais peu de monde a fait un chrono habituel.

Je suis 303/741 en 44'15, 8/62 seniors et 19/144 femmes. Nous finissons deuxième par équipe. Il y a plus de 100 abandons!

Pour voir les résultats complets des foulées melunaises 2013 cliquez ici.

Retour à l'accueil