Je ne suis absolument pas attirée par les trails car on n'a aucun repère et le fait de devoir marcher à tel ou tel endroit ne m'intéresse pas vraiment, mais le dossard m'étant offert suite à ma 3ème place au challenge de Sénart, j'ai donc décidé d'y participer. Pour cette course, aucune préparation particulière et pas non plus d'objectif si ce n'est me faire plaisir et oublier la course de dimanche dernier.

DSC00574.JPG

La course a lieu au pavillon royal. Le départ est prévu à 9h30. Il y aura à la fois les coureurs du 11 km (distance que je vais parcourir) et ceux du 26 km. Pour les coureurs du 26km, ils devront effectuer notre boucle de 11km (nous serons donc tous ensemble pour cette boucle) puis lorsque nous arriverons, eux devront aller tout droit pour parcourir une autre boucle de 15 km cette fois-ci.
Nous serons 9 du club: 2 enfants, 5 adultes sur le 11 km et 2 sur le 26 km. Nous arrivons sur le lieu de la course à 8h30. Les gens sont garés très loin mais par chance, nous avons le privilège de nous garer juste à côté de la zone de départ et arrivée! Nous allons retirer nos dossards puis retour à la voiture pour nous changer.
On va tranquillement s'échauffer, pas besoin de faire 5 km avant, vu le parcours on ne partira pas aussi vite que sur 10 km, on a donc le temps de mettre la machine en route.

DSC00715.JPG

Nous retrouvons pas mal de gens du PAAC, de plus en plus spécialisés sur cette discipline. On voit que le trail est devenu un phénomène de mode car il y a 5-6 ans, cette course avait attiré une centaine de coureurs sur le 11 km, alors que cette année nous sommes plus de 300. Je ne sais absolument pas où je vais me retrouver parmi tous ces coureurs étant donné que je fais cela pour la première fois.

Quelques minutes avant le départ nous nous plaçons sur la ligne, suffisamment devant pour ne pas perdre trop de temps vu le monde et parce que pas mal vous aussi être sur le 26 km donc risque de partir moins vite.

A 9h30 le départ est donné. Dès les premiers mètres il faut bien lever les jambes, l'herbe haute a été tondue mais cela fait de gros paquets où on se tord aisément les chevilles. Nous effectuons une boucle dans l'herbe d'un peu plus de 1 km et je me tord déjà une fois la cheville. Puis ensuite nous sortons des grilles du pavillon pour emprunter une allée dans la forêt. Je ne regarde pas du tout ma montre (pour une fois!) car les sentiers et les côtes se suivent. Du coup, il n'y a aucun intérêt à regarder les temps de passage d'un kilomètre à l'autre.

P1020276.JPG

Je me sens vraiment bien, contrairement à la semaine dernière même si depuis presque trois mois j'ai une douleur au talon. Je fais attention avec les racines et les cailloux. J'ai Elise devant moi mais je sais qu'elle fait la longue distance alors même si au 3ème kilomètre je la double (mais elle me redoublera finalement après quelques kilomètres), je sais que ça ne change rien à ma place.
A un moment donné nous sommes dans une carrière et nous devons descendre un "mur"! Il y a une corde au sol pour s'aider à descendre mais commes les coureurs devant moi ne l'utilisent pas, je descends aussi sans! J'ai vraiment eu peur de tomber car c'était extrèmement abrupte.
Le passage où j'ai le plus de mal arrive vers le 4ème kilomètre. Nous montons une zone herbeuse pour arriver devant un château. Ce n'est pas la côte la plus longue du parcours, pourtant il me faut un kilomètre pour récupérer. A cet endroit, j'avais doublé une féminine (Du club de Lisses) du 11 km qui marchait mais celle-ci s'est remise à courir lorsqu'elle m'a vu la doubler. Tant pis pour moi! 

La suite n'est qu'une succession de chemins dans la forêt, de cotes et de descentes qui permettent de récupérer mais il faut toujours faire attention où on met les pieds.
Au 5.8 km nous avons un ravitaillement, je prends un verre d'eau. A cet endroit nous sommes derrière le château. Nous pouvons voir les coureurs qui sont en train de monter la côte qui m'a tant fait souffrir! Malgré les difficultés j'arrive à récupérer à chaque fois. Même les jambes qui avaient du mal à me porter en haut du chêteau, fonctionnent toujours très bien.
Apparemment, je suis 4 ou 5ème femme. Du coup, même si je fais cette course en entrainement et pour me préparer pour la prochaine, je décide de garder le rythme autant que possible.

P1020369.JPG

Un peu avant le 10ème kilomètre, une femme me double assez rapidement en m'encouregant. Je me dis que vu sa vitesse, elle doit être sur le 11 et que je viens de perdre une place à 1 km de l'arrivée alors que j'ai toujours gardé la même depuis le début. Je pense profiter du demi-tour en bas de la descente pour voir son dossard, ce qui m'indiquera la course qu'elle fait. Mais arrivée en bas, je n'ai pas eu le temps de la voir! Après ce demi-tour, nous remontons ce que nous avons descendu puis nous passons un portail pour revenir dans le parc du pavillon, Ca monte bien! Un coureur devant moi se met à marcher! Impossible de le doubler à cause de l'étroitesse du chemin! Même si mon chrono n'a pas vraiment d'importance, j'aimerais bien ne pas perdre de temps à cause de coureurs qui marchent! Après qu'un coureur derrière moi l'ai encouragé à repartir, il se remet à courir. Mais cette dernière côte est mortelle! Arrivée sur le plat dans la zone d'herbe du départ, j'ai beaucoup de mal à repartir!
Les 300 derniers mètres se profilent. 200 m avant la ligne droite finale, les coureurs du 11km prennent à gauche et les autres continuent tout droit. C'set là que je vois la dame partir sur le 26. Ouf je n'ai donc pas perdu de place!  

DSC00930.JPG

Je suis contente de terminer, mes jambes ont eu du mal à me porter sur le dernier kilomètre. A ma montre j'ai un peu moins de 11km (10.850 km). Je termine en 55'07, je suis 79/374 au scratch, 4/48 seniors (encore au pied du podium) et 5/ femmes.
Bien contente de ma course faite sans aucune préparation spécifique pour un trail. Comme quoi, pas besoin d'entrainement particulier pour ce genre de courses, ce qui n'est pas le cas pour des 10 km ou semi. Ca reste une course très agréable avec un parcours qui ne laisse pas le temps de s'ennuyer.Mais je reste tout de même plus attirée par la route qui permet d'avoir de réels objectifs avec de vrais repères.

Pour les résultats complets du trail du four à chaux de Nandy 2013, cliquez ici

Retour à l'accueil