Première course du mois de Juillet. Celle-ci a lieu en Bretagne dans le Finistère à Rosporden. Les autres années, à cette même date nous avons l’habitude de participer, soit à la course de la Côte de Granit rose à Perros Guirrec dans les Côtes d’Armor, soit à la course de Pornic en Loire Atlantique. Mais cette année nous avons voulu changé. Nous avons donc pris la route du 29.

Le départ de la course a lieu à 10h10. Rosporden se situe à environ 1h10 de Carnac pour une petite centaine de kilomètres, mais avec la voie expresse le trajet est rapide. Lorsque nous quittons l’appartement, l’air est frais (une dizaine de degrés) mais le soleil brille. Il n’est pas encore 8h.  

 

Arrivée à Rosporden, aucune indication pour trouver le départ. Nous errons dans la ville et trouvons finalement l’endroit. Pour aller retirer le dossard je prend, comme d’habitude, ma licence et là ! Horreur ! je ne l’ai pas ! Je me dis qu’en temps normal je la prends toujours et on ne me la demande jamais mais, malheureusement, au retrait des dossards il y a un papier collé sur la table rappelant que la licence ou le certificat médical. Ouf ! je sais que j’ai bien mon certificat avec moi ! Sauvée ! mais lorsque je le tend à la dame pour récuperer mon dossard, elle le garde ! Je lui demande si je pourrai le récupérer après la course car j’ai une autre course dans 15 jours et il me le faudra de nouveau puisque ma licence est restée en Seine et Marne. Elle explique qu’ils doivent garder les certificats durant un an. Comme fait exprès !! c’est la première fois que j’oublie ma licence et ça pose problème. Finalement nous décidons d’aller faire une photocopie à la presse du coin. Tout finit bien ! je peux courir.

En même temps que le dossard nous récupérons le lot : une bouteille de cidre brut. Sympa comme récompense.

 

Nous partons ensuite nous changer et nous échauffer tranquillement. Le soleil brille mais à l’ombre il fait toujours frais. Cependant, le moindre rayon réchauffe vraiment. En nous échauffant, nous réperons une partie du parcours qui se déroule dans une zone boisée. A cette heure là, il fait frisquet mais je suis certaine que nous apprécierons ces zones ombragées durant la course. Nous faisons 3.5km puis nous nous plaçons sur la ligne de départ. Nous sommes environ 200 coureurs.

Lorsque le départ est donné nous prenons la direction du centre ville. Au bout de 200m environ nous avons une petite butte, nous faisons une boucle de 500m environ puis nous revenons sur la ligne de départ pour prendre la direction de la partie boisée qui longe l’étang de Rosporden. Le premier kilomètre est là et oh ! je suis partie beaucoup trop vite ! 3’59 ! je suis sure de le payer plus tard. Mais il parait que le parcours est plat. Nous tournons ensuite sur la gauche pour une petite boucle qui nous ramène dans l’allée boisée. Nous en sommes au 3ème kilomètre. Nous repassons la ligne de départ et repartons comme lors du départ mais avant d’entrer dans le centre-ville, nous prenons un chemin à gauche qui va longer la ligne de chemin de fer et l’étang sur environ un kilomètre. Après ce passage nous prenons à gauche et nous retrouvons sur la bitume que nous avions quitté. Cette partie va s’avérer difficile. Tout d’abord parce que nous nous trouvons au soleil et que, même avant 11h et en Bretagne, aujourd’hui le soleil tape (je savais que les zones ombragées seraient appréciables) et ensuite parce que le parcours soit disant plat ne l’est pas tant que ça (pour des Bretons peut être !!!). ce passage est long d’environ 1.5km. 1.5km de beau faux plat montant. J’explose. Je passe le 5ème kilomètre en 22’33 ! très mauvais temps !Mais je sais qu’ensuite ça va légèrement mais assez longtemps redescendre dans la partie boisée. Effectivement au bout de e passage, nous tournons enfin à gauche pour reprendre l’allée en sous-bois qui descend tout doucement mais sur une bonne distance. J’arrive à relancer. Nous en sommes au 6ème kilomètre. Après cette ligne droite, nous sortons en tournant à gauche pour repasser de nouveau sur la ligne de départ pour un tour identique à celui que nous venons de faire. A cet endroit il y a un ravitaillement que je décide de prendre. Malheureusement, la dame qui tient le verre ne fait pas du tout attention et au lieu de le lâcher, le garde dans la main ! super ! je commençais à avoir vraiment soif et je n’ai même pas pu boire ! j’ai perdu du temps pour rien et je suis énervée !

Nous reprenons le chemin qui longe l’étang et la voie de chemin de fer. Puis tout au bout à gauche pour la partie en plein soleil. A ce moment, un monsieur me rattrape en m’encourageant pour que j’essaye de remonter la fille qui est devant moi. Mais à ce moment de la course je n’en peux vraiment plus. J’arrive à relancer légèrement mais ça ne dure pas longtemps. Alors le monsieur part devant. Mais avant de tourner dans le chemin, je le retrouve arrêté en train de discuter avec un commissaire de route. Puis lorsque je passe, il repart mais reste derrière moi. Il se remet alors à m’encourager pour que j’accélère afin de me rapprocher encore de la féminine. Comme c’est le passage en légère descente je parviens à dérouler et à gagner un peu de terrain. Mais elle est trop loin et il reste encore 1km.

A 500m de l’arrivée, un monsieur qui a terminé la course vient en sens inverse pour retrouver un coureur qui est à mon niveau et il me semble l’entendre me dire « allez Sophie ». Mais je ne vois pas comment ici, on pourrait me connaitre. Puis il dit « Solenn est 3ème ». Ah ok ! Il s’agit tout simplement d’un coureur qui a participé à des courses on nous étions telle que celle de Locquimelic qui a lieu en Aout.

L’arrivée est enfin là. Très déçue de ma course, pas de podium ni de chrono. Heureusement qu’il y a la bouteille de cidre. Hihi !

Je termine cette course en 45’42 ( !!), je suis 5/12 seniors, 100/186 au scratch. Le parcours était relativement agréable même si je m’attendais à plus roulant, et les gens très sympathiques.

 

Photos à venir

Retour à l'accueil