Les cross sont désormais terminés, maintenant place à la route. C’est à Falaise au sud de Caen que nous allons courir ce dimanche. La course est organisée par l’école de Lacrosse, le parcours est de 11km et composé de quatre boucles identiques, autant dire que c’est presqu’une corrida. Le départ est à 11h. J’ai très mal dormi la nuit passée car je n’arrête pas de tousser et ce matin je suis un peu raplapla. Nous récupérons notre tee-shirt (en coton !) puis nous retournons à la voiture nous changer. J’ai mis le collant par-dessus mon short et j’hésite à le retirer car il y a un petit vent bien froid même si le soleil est là.

P1030854.JPG

Nous partons faire une boucle pour nous échauffer et repérer le parcours. Le départ se fait en montée puis au bout de 50m nous tournons à droite. 100m plus loin nous nous dirigeons sur la gauche pour… passer sur un petit parking d’immeuble ! Euh ! On ne se serait pas trompés  là ! Ça me semble plus logique de prendre la route qui est juste à côté. Mais un commissaire de route nous rassure : il faut bien passer sur le parking ! Ils sont inventifs ces Normands.  Après une cinquantaine de mètres sur ce parking nous prenons à gauche pour longer les immeubles. Ça grimpe et on a le vent de face. On serpente pendant plusieurs centaines de mètres entre des lotissements puis passage sous un petit porche à la sortie duquel nous ne savons pas où passer ! En effet, les organisateurs ont mis d’énormes plots en plastique pour signaler les barrières en métal mais du coup il n’y a quasiment plus de place pour passer ! On n’a pas intérêt à être 500 !

P1030858.JPG

On continue dans les lotissements avec trois marches à grimper (wahou ! Un trial urbain !😉). Enfin on tourne à droite pour sortir des bâtiments et on reprend le vent. 100m puis virage à gauche. Le vent est toujours de face. Après 200m environ nous tournons à gauche pour traverser d’autres lotissements composés de maisons cette fois. Depuis le début ça monte doucement (mais ça je m’en suis rendue compte seulement une fois dans la course). Puis, enfin, nous sentons que nous avons levent dans le dos et que ça descend. Nous serpentons toujours dans les lotissements, passons derrière la piste dont l’entrée donne à quelques mètres de la ligne de départ-arrivée. Un virage à gauche pour une dernière petite descente puis nous abordons du plat. Ensuite encore un virage à gauche pour entamer le début de la vraie cote qui nous ramène à la ligne de départ qui est aussi l’arrivée.

P1030873.JPG

Avec le vent dans le dos il fait plutôt bon. Nous finissons nos 4km d’échauffement sur la piste puis nous allons nous placer sur la ligne de départ. Je ne suis pas en grande forme alors je ne sais pas ce que cela va donner. À 11h le départ est donné, je me place assez bien mais dès que nous arrivons sur le parking après 200m de course environ je sens que je n’ai pas du tout de jambes, elles ont du mal à me porter et je me rend alors compte que le parcours monte, ce que je n’avais pas remarqué lors de l’échauffement. Je suis 2eme à quelques mètres derrière Solenn mais deux filles ont vite fait de nous doubler et s’éloignent assez rapidement. Je vais donc tenter de garder cette quatrième place. Mais une fille me colle aux basques pendant près d’un kilomètre sans jamais chercher à me doubler. Ça a tendance à m’agacer, du coup je ralentis légèrement pour qu’elle passe, ce qu’elle finit par faire. Elle me prend quelques mètres mais dès que nous abordons la deuxième partie de la boucle, je profite de la légère descente pour me lâcher totalement ce qui me permet de la redoubler et au final de bien la distancer puisqu’elle va finir plus d’une minute derrière moi.

P1030886.JPG

Lorsque nous abordons la cote qui signale la fin du premier tour, je vois que je me rapproche de Solenn. Nous sommes côte à côte juste au niveau de l’arche de départ. Je lui dis en plaisantant « bah alors ! Je te rattrape ! » pensant qu’elle se réserve et que nous allons continuer ensemble mais elle me dit qu’elle a mal au ventre. Je continue donc seule. Pour ce début de deuxième boucle je suis donc 3eme mais les jambes sont toujours aussi lourdes et le début de boucle me semble vraiment difficile. Heureusement la seconde partie compense et j’arrive à bien relancer et récupérer. 

P1030918.JPG

Au 2ème tour, une fille me double. Elle reste devant moi sur toute la partie « montante » du parcours mais dès que ça redescend je fais comme lors de la première boucle, ce qui me permet de repasser devant elle et de lui mettre un peu de distance. Je commence le 3ème tour toujours en 3ème position mais la cote m’a tué et je n’arrive pas à repartir. Du coup, la fille me redouble juste avant le parking. Je me dis qu’en la suivant à quelques mètres je pourrai la reprendre dans la partie descendante mais visiblement elle compte vite me distancer car elle me double à une bonne allure, plus rapide que précédemment. Je comprends que je ne serai donc pas 3ème. Maintenant il faut donc assurer cette 4ème place. Je profite des virages pur voir si je ne suis pas suivie. Aucune femme à l’horizon.

P1030931.JPG

Enfin, la dernière boucle se profile. Ouf ! Première partie de plus en plus dure. Je regarde ma montre à chaque kilomètre. On sent que la forme n’est pas là mais aussi que le parcours n’est pas plat. Car la différence de chrono est assez importante entre le début et la fin de la boucle.

Lorsque j’aborde la descente, j’aperçois papa au loin. J’espérais bien le rattraper mais je finissais par me demander si j’allais réellement le faire. Au passage je l’encourage en me disant qu’il lui reste un tour alors que moi je suis à moins d’un kilomètre de l’arrivée. Dernière cote et je passe la ligne. Je termine en 49’17, je suis 42/108 (il y a eu 22 abandons !), je suis 2/8 seniors et 4/24 femmes.

 

Je fais ensuite le dernier tour avec mon père, ce qui me permet de faire une petite récup d’un peu moins de 3km. 

Pour les résultats complets des crosséennes de falaise, 2014, cliquez ici.

Retour à l'accueil