Habituellement nous avons beau et chaud pour les foulées du Large mais aujourd'hui c'est plutôt nuages, petites averses, frais et grand vent. 
Lorsque nous quittons Carnac vers 16h nous avons 19 degrés. Mais sur la route nous avons le droit à une belle averse de pluie qui fait chuter la température à 16 degrés puis 15 puis 14! On ne risque pas d'avoir trop chaud!


Quand nous arrivons à Quiberon un peu avant 17h, il n'y a plus de pluie. La course du 5km est à 18h. Il y aura ensuite le 10km à 19h. Nous avons donc un peu plus d'une heure pour nous inscrire et nous échauffer.
Au moment de l'échauffement nous hésitons à garder le coupe-vent mais je décide finalement de ne pas le mettre. Et j'ai bien fait car au bout de quelques minutes de course, j'ai déjà bien chaud! En effet, le soleil a fait son apparition! Et même si le vent est toujours présent, nous avons de la chance car toute la journée a été grise!


Durant l'échauffement, on constate que nous aurons le vent dans le dos à l'aller en direction de la thalasso Sofitel et nous aurons donc le vent bien de face pour les deux derniers kilomètres!
Nous nous plaçons sur la ligne de départ une petite dizaine de minutes avant l'heure. Contrairement aux courses d'Ile de France où les coureurs sont collés les uns aux autres pour essayer de gagner le moindre mètre possible, ici on s'amuse à remarquer que les gens sont à plusieurs dizaines de mètres derrière la ligne, totalement éparpillés. Et même lorsque le départ est sur le point d'être donné, nous ne sommes pas collés les uns aux autres! C'est appréciable.

A 18h nous partons de la place près du parking Varquez. Je me place plutôt bien chez les féminines mais très rapidement (moins de 100m après le départ) je me sens vraiment mal: des fourmis partout dans les bras, les jambes, les mains! Espérant que cela passe bien vite, je garde tout de même l'allure (tant bien que mal) sur la centaine de mètres du bord de plage. Mais lorsque nous tournons à gauche pour attaquer la petite côte, impossible de continuer. Je suis à deux doigts de m'arrêter pour faire passer le malaise. Mais c'est déjà tellement frustrant de devoir ralentir et voir toutes les filles me passer devant, que je m'oblige à continuer.
Nous passons près de l'office de tourisme puis sous l'arche de la mairie et passons de nouveau sur la ligne de départ. Le speaker m'annonce au micro après avoir précisé que la première de la course est ma soeur.
 Un kilomètre de fait mais je ne suis toujours pas en forme (pourtant je passe tout de même en 4'19). On part pour la grande boucle. On relonge la Grande Plage. Petit à petit je vais mieux. Du coup, comme nous avons le vent dans le dos je décide d'accélerer jusqu'au Sofitel où nous ferons demi-tour. 


Le long de la Grande Plage j'entends quelqu'un m'encourager par mon prénom. Assez surprise, je cherche la personne et m'aperçoit qu'il s'agit de Morgane Pavoine du Sénart-Combs-Brie Athlétisme (SCBA)! Le monde est petit! :-p
Nous passons devant le casino de Quiberon. Je reviens doucement sur la fille devant mais elle avait pas mal d'avance sur moi et les autres sont trop éloignées malgré tous mes efforts pour revenir sur elles. J'ai perdu trop de temps et de distance sur la petite boucle...
Après le casino, ça monte légèrement. Je croise les premiers qui reviennent dans l'autre sens. Puis Solenn qui est toujours 1ère avec un peu d'avance sur Hélène Jalabert la 2ème.
A l'endroit où nous faisons demi-tour, il y a un ravitaillement. Je prend un gobelet car il fait chaud finalement. Dès le demi-tour effectué ça se corse. Ca monte et surtout nous avons le vent de face! Heureusement ça redescend ensuite légèrement pour nous ramener devant le casino mais le vent est vraiment très fort! J'ai beau me rapprocher doucement de la féminine qui me précède, je ne pense pas l'avoir. 


Avant de longer la plage, le vent est tellement fort lors de certaines bourrasques que je ne parviens pas à courir droit et dévie deux ou trois fois!!
Nous tournons ensuite à droite pour reprendre la petite cote courte mais raide que nous avions eu au départ sur la petite boucle. Elle me coupe les pattes. Ca descend ensuite mais j'ai du mal à récupérer. J'essaye de dérouler car la fille est vraiment proche. 
Lorsque nous arrivons au niveau de l'arche de la mairie, elle perd du temps car le gars avec qui elle semble courir se trompe de route. Du coup, je me retrouve au coude à coude avec elle. Nous sommes à moins de 500m de l'arrivée, nous accélérons toutes les deux et finissons quasiment main dans la main. Aux résultats nous avons le même chrono à quelques centimes près. Malheureusement pour moi, je suis classée derrière elle et me retrouve donc 3eme senior et elle 2eme. Mais c'est le jeu ;-)


J'ai une bonne vingtaine de secondes de plus que l'an dernier. Je suis un peu déçue car je suis persuadée que si je m'étais sentie bien et si je n'avais pas eu à ralentir sur le premier kilomètre, j'aurais fait mieux que l'an dernier. Ce premier kilomètre a gaché une partie de ma course...
Je termine en 22'08, je suis 33/129 et 3/23 seniors.
 

Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Les foulées du Large, Quiberon, le 22/07/2017
Retour à l'accueil