Cela fait quelques mois que Myriam nous a contacté afin d’avoir un coup de main pour l’organisation de sa course à Cannes Ecluse. Et c’est avec plaisir que nous avons pris part à la mise en place de cette première édition.

Pour ma part, je devais être bénévole ce dimanche 14 mai mais finalement c’est en tant qu’athlète que je me suis rendue à Cannes Ecluses, bien contente de pouvoir courir ! J

Nous arrivons sur place un peu avant 13h pour que chacun connaisse son poste. Aujourd’hui papa sera au micro, maman sur le parcours, tata aussi et Solenn se charge des inscriptions avec Gaby puisqu’elle connait déjà le travail après l’avoir fait à deux reprises aux foulées du Château des Dames.

Chacun prend place à son poste. Les copains de club (Alain, Fabien, Lise, Manu, Ludovic, Olivier, Laurent) sont tous sur le parcours. Je compte sur eux pour m’encourager !

J’ai décidé de ne faire que le 5 km car la semaine a été assez lourde en entrainements (19.5 km dimanche dernier, 14 km jeudi et 15 km la veille car je n’avais pas encore prévu de faire la course). Du coup les jambes sont un peu douloureuses. Mais cela ne m’inquiète pas, je ferai du mieux que je peux sans aucune pression, juste pour le plaisir !

Un peu avant 14h30 je vais me changer car le départ est à 15h. Je viens de finir de me préparer lorsqu’une première grosse averse se met à tomber ! Elle dure 5-10’ mais inonde le terrain ! Je pense aux pauvres bénévoles sur le parcours qui n’ont rien pour s’abriter. Heureusement le soleil revient assez vite.

L’air a un peu fraichit mais c’est de courte durée. Durant l’échauffement je vais voir maman puis Olivier. Cela fait seulement quelques minutes que je m’échauffe et tout à coup je me sens vraiment mal ! Y’avait longtemps !! Je me dis que ça va vite passer puisque depuis un mois environ tout allait plutôt bien. Mais ça dure, ça dure. Je marche, je m’arrête. Je m’assois même…mais toujours pas mieux… ça m’énerve !

Au moment du départ ça semble aller un peu mieux. Je vais partir prudemment et on verra ensuite, même si je dois marcher.

Le départ est donné au gymnase. Après quelques dizaines de mètres nous tournons à droite et c’est un faux plat descendant puis montant. Je suis en 2ème position chez les féminines, je pense que la 1ere ne restera pas en tête mais d’autres pourraient me doubler. Après 100m environ, nous tournons à gauche où se trouve maman. Ça descend encore légèrement. Je suis plutôt bien par rapport à tout à l’heure. J’espère que ça va durer.

Ensuite virage à droite avant le premier gros faux plat montant. Je viens de passer en première position, les féminines derrière semblent déjà loin.

Je me sens bien, même les jambes suivent pas mal.  Nous avons ensuite une belle descente qui nous mène sur les bords de l’Yonne. J’ai un garçon devant moi que je rattrape mais ne parviens pas à doubler car nous avons la même vitesse.

Je me retourne fréquemment dans les virages pour voir si je ne me fais pas rattraper car ça serait dommage de faire la course en tête et de me faire doubler sur la fin.

Mes temps sont plutôt corrects mais je ne me focalise pas dessus, j’essaye surtout de garder ma place tout en étant bien. Les nombreux faux plats commencent à m’user les jambes. Mais les encouragements des copains un peu partout sur le parcours me motivent.

Lorsque je croise tata je sais que la fin est proche. Elle est au pied de la plus grosse difficulté : une côte divisée en deux, relativement courte mais dont la 2nde partie (d’à peine 100m) est extrêmement raide !

Je monte à petites foulées. Elle passe plutôt bien mais il me faut tout de même quelques dizaines de mètres pour être de nouveau bien. On passe sur la ligne de départ de la course enfants, il reste un petit kilomètre. Au bout de cette longue rue en faux plat descendant se trouve maman. On tourne à droite au bout, ça remonte un très bref instant puis de nouveau virage à droite.

Dernière ligne droite, celle du départ que nous prenons donc à l’envers, ça descend doucement avant de remonter doucement aussi. Mais les jambes sont lourdes à ce niveau-là et ce dernier faux plat est difficile à passer.

Je tiens jusqu’au bout, fière d’avoir été première même s’il n’y avait pas tellement de niveau, fière aussi de mon chrono vu le parcours assez relevé et les entrainements précédents qui ont laissé peu de place au repos.

Je termine en 21’16 (mais il manque un peu plus de 100m), je suis 8/39, 1/7 seniors et 1/15 femmes.

Pour une première édition, c’était très bien organisé. Il y aura forcément de petites choses à arranger pour l’année prochaine mais vu le nombre de participants pour cette première foulée, je suis certaine qu’elle sera encore plus populaire l’année prochaine ! Nous étions environ 130 sur la course enfants, le 5km et le 10km mélangés ! J

Bravo Myriam !!!

Foulées cannoises, Cannes Ecluse, le 14/05/2017
Foulées cannoises, Cannes Ecluse, le 14/05/2017
Foulées cannoises, Cannes Ecluse, le 14/05/2017
Foulées cannoises, Cannes Ecluse, le 14/05/2017
Foulées cannoises, Cannes Ecluse, le 14/05/2017
Retour à l'accueil