Depuis une petite dizaine d’année que je fais le 15 km de Perthes, nous avons toujours eu très chaud, sauf une fois où il avait beaucoup plu et où j’avais fait mon meilleur temps (1h07’). Mais sinon nous souffrons toujours de la chaleur (je ne parlerai pas de l’an dernier lorsque j’ai fait un temps catastrophique de 1h17…). Cette année nous avons de la chance, il fait un petit 15 degrés donc ça devrait être idéal.

Nous arrivons à Perthes avec de l’avance, vers 17h30. Le départ de la course est à 19h, ça nous laisse le temps de récupérer tranquillement nos dossards et de papoter avec les gens du club et autres connaissances.

Nous partons ensuite nous échauffer sur 3 km. Je n’ai pas vu de filles potentiellement dangereuses pour le podium. Etant donné que demain il y a l’Oxy-Trail et les 10km de Champagne, beaucoup risque sans doute d’aller là-bas. Tant mieux pour nous !

A 19h le départ est donné, je pars bien placée et prend la 3eme place chez les féminines (Solenn en tête suivie d’une athlète de Champagne).

Les trois premiers kilomètres se déroulent dans les rues de Perthes, jusque-là le parcours est plat. C’est trois premiers km passent très bien, espérons que ça dure. Au 3ème ça descend bien, comme à chaque fois j’en profite au maximum car je sais que juste après nous aurons une des trois grosses côtes du parcours.

Durant toute la descente j’ai l’impression d’être une meneuse d’allure, plusieurs coureurs sont dans ma foulée ou à côté mais ne cherchent pas à me doubler.

Arrivés en bas, nous tournons à gauche, j’ai la 2eme en ligne de mire à égale distance depuis le départ. Un coureur qui est à mes côtés me dit que je l’aurai. J’aimerais bien mais elle a pris un peu d’avance. Mais j’ai mes chances si jamais elle est partie trop vite et craque à un moment. On verra bien…

Après un petit passage plus ou moins plat au km 4 c’est parti pour la première grosse côte de près d’un kilomètre. Lorsque nous tournons à gauche pour l’entamer, je regarde à droite en me disant « vivement qu’on soit là » car sur la droite, le chemin est celui par lequel nous arrivons lorsque nous sommes au 11ème kilomètre !

J’entame la côte tranquillement. Elle passe plutôt bien et je récupère assez vite dès que nous revenons sur le plat.

Jusqu’au km 6 nous somme sur la route. Lorsque nous arrivons au 6eme il y a un 2ème ravitaillement mais comme le premier je ne prends pas d’eau car le temps n’est pas hyper chaud. C’est à cet endroit que se trouvent papa et maman. Papa m’annonce 3ème, j’en profite pour lui demander si la 4ème est loin. Ca serait bête de faire la course en 3ème position et de me faire doubler sur la fin ! Apparemment pas de 4ème en vue ! Tant mieux ! Mais par contre l’écart est toujours le même avec celle qui me précède. Je pense que je ne reviendrai pas sur elle.

Pendant près de 2km nous courons dans les champs. Au départ, comme je me sens bien, ça passe sans problème mais petit à petit les jambes deviennent lourdes. Le terrain est instable avec l’herbe haute et les ornières de tracteur. Et bien évidemment je me retrouve toujours à courir du mauvais côté : celui où l’herbe est la plus haute et les trous plus profonds ! Même quand je change de côté ! A croire que c’est fait exprès.

Bien contente de retrouver la route un peu avant le 8ème kilomètre ! En plus nous avons le droit à une jolie descente ! Je relâche complètement pour récupérer de ce passage fatiguant.

En bas nous tournons à droite pour entrer dans une sorte de sous bois. C’est, de nouveau, parti pour les chemins peu carrossables. Il y a un petit passage boueux facile à éviter mais bien évidemment mon pied gauche se pose dans une flaque de boue que je n’ai pas vu et vlan ! Tout sur la chaussure et la chaussette droites ! Ah ça m’énerve !!!!

9ème kilomètre assez fatiguant aussi avec tous ces chemins. Enfin nous approchons du 10ème qui nous offre une petite descente ainsi qu’une deuxième belle côte plutôt courte mais bien raide. Je profite de ce moment pour regarder derrière moi. Juste quelques coureurs éparpillés en vue mais aucune fille ! Ma place est faite car je ne reviendrai pas sur la 2eme (qui d’ailleurs me distance un peu plus au 11ème kilomètre car j’ai ralenti) et je ne devrais pas non plus me faire doubler.

Au niveau du km 10 je vois Solenn qui descend juste en face, on se fait un petit signe et 2-3’ après j’arrive à l’endroit où je l’ai aperçu. Je passe au km 10 en 44'47, plutôt pas mal sachant que le parcours n'est vraiment pas simple et qu'il me reste encore 5 km à faire.

Le passage entre le 10ème et le 11ème est le plus difficile pour moi car les jambes commencent à souffrir et l’herbe est haute. C’est épuisant. Juste avant le km 11, il y a un 3ème ravito. Je n’ai toujours pas soif mais je prends quand même un verre d’eau car il y a encore 4km à faire et je crains d’avoir soif avant l’arrivée.

Ce 11ème km  est assez fatiguant lui aussi. Nous avons une 3ème et dernière côte, moins raide que la 1ere mais relativement longue. J’y vais tranquillement, tant pis si je perds un peu de temps. Je pense finir aux alentours de 1h10 comme tous les ans.

Dans le haut de la côte je repars sans problème. A part les jambes lourdes, je suis vraiment super bien depuis le départ. Du coup j’essaye de tenir le rythme au maximum même si je suis fatiguée.

Les deux derniers kilomètres sont les plus durs. Même s’ils sont plats, il y a la fatigue des 13 premiers dans les jambes. Je maintiens mon rythme mais sans chercher à m’exploser.

Je recroise papa et maman au 14ème kilomètre. La fin est proche, un dernier petit passage dans un chemin et enfin du bitume pour terminer.

Je passe à côté de l’école. Je sais qu’il reste deux lignes droites et c’est la fin. Maxime vient me rechercher à cet endroit-là.

Je déroule jusqu’à l’arrivée sans vraiment savoir quel est mon chrono.

J’arrive à peine essoufflée, si je n’avais pas les jambes lourdes je pourrais même dire que j’ai la pêche.

Je récupère mes deux salades et retrouve les copains au ravitaillement final (toujours aussi bien ce ravito !!).

Bien contente de cette course. Cela fait trois compétitions où je me sens vraiment bien. Aucun souci, le souffle et les jambes qui suivent. Satisfaite aussi bien de mon chrono qui est le 2ème meilleur sur cette course (après les 1h07 que j’avais fait sous la pluie) que de ma 3ème place en féminine. Pourvu que ça dure… !

Ensuite direction les récompenses. Solenn remporte un aspirateur Karcher au tirage aux sorts ! Et nous terminons 1er club, ce qui nous permet de remporter un gros jambon !!

La 4ème féminine c'est Aurélie! Du coup nous sommes toutes les 3 sur le podium des seniors!! Contente pour elle! Et cela nous permet de faire une petite photo ensemble! :-)

15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
15 km nocturne perthoise, Perthes en Gâtinais, le 20/05/2017
Retour à l'accueil