Qui dit 1er mai dit course de Sénart ! Cette année encore, l’inscription m’est offerte. D’habitude nous retirons nos dossards le matin de la course au départ à Tigery. Mais cette année, il faut les retirer à l’arrivée à Combs la Ville ! Du coup papa et maman se sont rendus à Combs la Ville dimanche afin que nous soyons tranquilles le jour J.

Nous sommes donc partis sans stress ce matin à 8h avec Alain dans le coffre…euh… dans la voiture… ! Nous arrivons à Tigery à 8h30, ce qui nous laisse une 1h pour prendre les photos du départ, rejoindre les WC, y faire la queue pendant de longues minutes et enfin…. S’échauffer moins de 20’ parce que, finalement, il est déjà l’heure de se placer ! Bon bah on a quand même fait 2km, c’est pas mal hein !

La ligne de départ est déjà pleine à craquer ! Alain avec sa petite taille arrive à se faufiler sans problème ! Nous, on triche un peu ! On passe sur le trottoir pour escalader les grilles afin de nous remettre sur la ligne ! Pas bien ! Mais bon ça ne m’empêche pas de perdre de nombreuses secondes. En effet, à 9h30, lorsque le départ est donné, je mets pratiquement 15 secondes à passer la ligne.

Il y a beaucoup de vent, j’espère qu’on ne l’aura pas trop de face. Le premier kilomètre se fait sur une ligne droite dans les champs. Le vent n’est pas trop présent, un peu de côté. Je passe ce premier kilomètre à me faufiler entre les gens et le fais en 4’40. Pas très rapide mais c’est aussi à cause des secondes perdues sur la ligne de départ.

Je double Aurélie et comme j’ai l’impression que la forme est bien là aujourd’hui, je lui sors mon habituel « cette fois-ci tu restes derrière » !

Deuxième kilomètre tout va bien. Je passe en 4’23 sans avoir l’impression d’avoir accéléré. J’ai perdu Alain, j’espère qu’il ne s’inquiétera pas pour moi. C’est juste qu’il était trop rapide pour moi.

Les kilomètres passent, la forme est toujours là, les jambes sont légères et mes temps restent réguliers (en moyenne 4’30/km). Je suis donc sur des bases de 45’, temps que je n’ai pas fait depuis des mois. Et je sais que le dernier kilomètre sera sous les 4’ puisqu’il est en descente. Je peux donc viser moins de 45’.

Au km 4, je commence à ressentir un peu de fatigue mais ça passe très vite, je pensais avoir ralenti mais non même pas !

Je fais surtout attention au passage du 4.5 au 6km car c’est le passage que j’aime le moins habituellement. Celui où on court sur une sorte d’allée et qui me semble très longue ! Mais cette année, elle passe bien (forcément quand la forme est là, tout passe beaucoup mieux). Je ne me fais pas doubler, j’ai même tendance à revenir sur les coureu/euses qui me précèdent.

Par contre, on a le vent dans le dos (ça c’est cool) et je commence à avoir vraiment chaud ! J’ai rajouté les manches mais je suis en train de les regretter. Du coup, je les baisse à mes poignets. Ça va déjà mieux mais elles me tiennent quand même chaud à ce niveau-là (jamais contente !)

Au km 7 on a une petite montée de pont, je me prépare à devoir ralentir sur 100-200m et au final… bah même pas ! Je passe sans difficulté et récupère aussitôt dans la  petite descente qui suit.

On arrive au 8ème, je sais que le dernier kilomètre va être facile, du coup je déroule prête à attaquer la descente (en temps normal j’aurais plutôt ralenti ou gardé mon allure pour pouvoir bien accélérer à la fin) mais je suis tellement contente d’être en forme aujourd’hui que même la fatigue ne me fait pas ralentir. Les jambes sont toujours aussi légères alors je n’ai aucune raison de ralentir !

J’ai un léger coup de mou avant la descente, ce qui me fait ralentir et perdre une place chez les féminines mais dès que j’entame le dernier kilomètre ça va tout de suite mieux !

Je redouble la fille emmenée par un coureur et qui l’encourage à s’accrocher à moi (mais ce qu’elle ne sait pas c’est que j’adore les descentes et que j’y vais comme une folle !). Je rattrape et double Patrick. Je l’encourage mais il n’est pas aussi téméraire que moi dans la descente ;-)

Je regarde mon chrono, je suis à 43’. La descente se termine, il reste encore 200m à faire sur la piste. Je passe devant maman et accélère au maximum jusqu’à la fin pour essayer de faire moins de 45’.

Objectif atteint : j’ai 44’43 à ma montre. A cela il faut retirer les 13 secondes du départ et plus de 100m de plus (130m pour moi et 110m pour la plupart des collègues du club) soit presque 30 secondes. Je suis donc proche d’un petit 44’.

Un coup d’œil à mon blog pour voir mon temps de l’an dernier… 46’08 ! Je suis toute fière de dire aux copains que j’ai mis presque 1'30 de moins qu’en 2016. Mais Laurent me casse en me disant « et alors t’en es fière ?? » LOL ! Binh euh…oui…un peu !!! :-p

 

Je termine en 44'45 (temps officiel) et 44'27 (temps réel) j'ai donc perdu 18". je suis 446/1958 et 21/341 seniors.

10 km de Sénart, le 1er mai 2017
10 km de Sénart, le 1er mai 201710 km de Sénart, le 1er mai 2017
10 km de Sénart, le 1er mai 201710 km de Sénart, le 1er mai 201710 km de Sénart, le 1er mai 2017
10 km de Sénart, le 1er mai 201710 km de Sénart, le 1er mai 2017
Retour à l'accueil