Le LCBA en force!C’est la 2ème année consécutive que je vais participer à la course de l’heure à Montereau-Fault-Yonne. Je trouve le concept original et finalement ce n’est pas si long ni désagréable de courir pendant 1h sur une piste de 400m. Le plus difficile c’est surtout le vent. Déjà l’an dernier nous en avions eu et cette année encore. Mais la chance nous sourit : la pluie s’est arrêtée.

Il y a deux séries : la première à 14h pour ceux qui courent en moins de 4’26/km et la seconde à 16h. Comme l’an dernier, j’ai opté pour la deuxième série. Sur la première il n’y a que des garçons…et Solenn ! :-p

Nous sommes sur place vers 13h30. Personne n’est très motivé à se mettre en tenue car il ne fait pas super chaud.

La première vague part. Je les regarde un peu courir tout en sautillant sur place. C’est un peu stressant de voir les autres courir quand on sait qu’on va devoir faire la même chose ensuite.

Je commence à m’échauffer avec les copains Alain et Fabien environ 30’ avant le départ quand ceux de la première série ont terminé. A ce moment-là je les envie.

J’espère être mieux qu’il y a 15 jours à Mouroux. Mais peut-être à cause du stress, j’ai une douleur au sternum qui me barbouille. Plus ça va pire c’est. Je me suis fixée de faire au moins 13.2km pour faire comme l’an dernier. Je dois donc passer à 6.6km au bout de 30 minutes.

Le départ est donné, je pars prudemment accompagnée de Lise, Alain et Fabien. Les premiers tours passent vraiment super bien, j’ai la forme, je ne me sens pas fatiguée, les jambes et le souffle…tout fonctionne bien ! Même la douleur est à peine présente et ne me gêne plus du tout. Fabien me suit sur plusieurs tours. Au bout d’un moment je tourne la tête sur la droite et le voit encore à mes côtés. Je lui dis « t’es toujours là toi ?! » sur le ton de la plaisanterie. Il me répond « bah oui c’est toi qui te traines ! ». Je ne sais pas où sont Lise et Alain mais je pense qu’ils sont toujours dans ma foulée.

J’essaye de rester sur ce rythme de 4’30-4’40/km sans trop savoir ce que ça donnera au bout de 30’. Les tours passent. Comme je suis vraiment bien, je ne prête pas tellement attention au temps sauf au bout de 23’. D’un coup je réalise que je n’ai même pas fait la moitié encore ! Mais comme je suis toujours aussi bien qu’au départ, je me recentre vite sur mon état et me dit que tout va bien.

Je passe mon temps à doubler les autres coureurs, ce qui est un peu usant, même si la plupart se décale gentiment d’un coté ou de l’autre du couloir pour me laisser passer.

Je suis 5ème de la course, je ne sais absolument pas le nombre de tours que j’ai fait.

Au bout de 30’ je regarde ma montre, j’ai 100m de retard sur ce que j’avais prévu, j’ai fait 6.5 km, je suis censée faire 13km pile si je garde le même rythme. Je peux donc facilement rattraper mon retard pour atteindre l’objectif que je me suis fixée. Je pense en être capable car au bout de ces 30’ je suis toujours dans le même état de forme, capable de sourire à chaque tour à ceux qui m’encouragent. Aucune souffrance sauf le virage avec le vent de face qui se fait de plus en plus ressentir. Malgré cela mes temps restent réguliers.

Je double plusieurs fois Fabien, Nicolas, Jean-René (je lui ai mis un paquet de tours dans la vue à celui-là tiens !! :-p ). A chaque fois on s’encourage mutuellement.
Jeff, qui est le premier de la série me double à deux reprises. Il aurait sans doute été plus à sa place dans la première série car plus en concurrence avec les autres athlètes.

Je passe au 10km en 46’02. C’est correct. Je reste motivée, on en a fait un bon bout. Moins de 15’ à faire, c’est vraiment rien. Je double Lise au bout d’une cinquantaine de minutes. Je l’encourage, j’aurais aimé qu’elle m’accroche et qu’on fasse la course ensemble.

Au bout de 52’ Alain revient sur moi comme un boulet de canon ! Je l’avais oublié (il est tellement petit faut dire !!!). Il se place devant moi et m’emmène.

Lorsque le pistolet retentit au bout de 59’ pour nous annoncer qu’il ne reste plus qu’une minute de course, nous passons au niveau de la ligne de départ. Ça veut dire que je n’ai plus qu’une minute pour parcourir presqu’un tour de piste (soit 400m) pour retomber au même endroit que l’an dernier. Ça va être juste. Je me mets à accélérer, Alain me suit. On passe le km 13. Je garde le rythme, en plus c’est le passage où nous avons le vent dans le dos. Mais alors que nous arrivons dans le dernier virage face au vent, le coup de pistolet final retentit. Flûte ! Il me manque une centaine de mètres. Je finis à peine fatiguée. Du coup je suis encore plus déçue de ne pas avoir eu le temps de terminer mon tour.

Je papote avec Alain qui a terminé avec moi. Je lui fais part de ma forme incroyable aujourd’hui. J’aimerais que ce soit tout le temps comme ça et j’espère être aussi bien dimanche prochain au Mée sur Seine. J’avais fait 6.5km dans la première moitié, j’ai fait 6.580 km dans la seconde, j’ai donc été super régulière ! J
C'est vraiment une course agréable, tout le monde s'encourage, il y a une ambiance bon enfant. Tout le monde parle à tout le monde. Le fait d'être regroupé sur la piste et pas n'importe où comme sur un parcours classique de 10 km, permet de créer du lien. C'est vraiment sympa!

Après cette heure d’effort, direction la douche puis les récompenses. Solenn monte sur la 1ere marche, moi la seconde et Annie Ledoux du CSM vient compléter le podium. Mais aucune de nous trois n’a une licence compétition, du coup aucune n’a le titre de championne de Seine et Marne.

Aux résultats, j'ai fait 13.049 km, soit 32 tours, je suis 1/14 femmes de ma série et 4/29 au scratch (de ma série aussi).

La semaine prochaine direction le Mée sur Seine pour la course des Jonquilles en espérant être aussi bien (pensez au changement d’heure !!).

Pour voir le blog de Solenn, cliquez ici!!

Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Course de l'heure, Montereau-Fault-Yonne, le 18 mars 2017
Retour à l'accueil