Deuxième cross de la saison et surement l’avant dernier : le cross du coq à Pontault. Un peu plus difficile que celui de Brie Comte Robert car il a d’avantage de buttes et de relances.

J’ai vu, la veille, sur le site que nous ne pourrons pas nous garer au Nautil à cause d’une compétition de natation. Du coup nous arrivons assez tôt (9h25, notre course est à 10h50) car nous ne sommes pas garés à côté. A notre arrivée nous demandons à un bénévole s’il y a une consigne pour laisser les sacs car on va éviter de revenir se changer à la voiture. On nous répond que non… ! Du coup papa et maman garderont le sac pendant la course.

 

Nous récupérons ensuite notre dossard puis regardons le départ de la première course (espoirs, seniors et vétérans) qui est à 10h. Dès leur départ, nous allons nous échauffer car malgré le beau soleil il fait vraiment froid. D’ailleurs je m’inquiète un peu pour mes pointes. J’ai mis du 15 mais le sol est gelé et j’ai peur d’être gênée. Mais je n’ai pas vraiment le courage de les changer. J’écoute les avis de tous et décide de les laisser…en espérant que la longueur ne gêne pas… !

 

Après un échauffement en collant il est temps de passer au short ! Et c’est reparti ! Il faut continuer pour essayer d’avoir chaud. 5’ avant le départ nous avons encore notre polaire. Nous sommes près de la ligne de départ mais personne pour récupérer nos affaires ! Le stress monte ! On retourne vite à l’endroit où se trouvent papa et maman mais le temps est court. Heureusement un bénévole (du PAAC ?) nous interpelle « hey les sœurs Trenier vous voulez que je prenne vos affaires ? » ! Ouf ! Nous acceptons avec plaisir et pouvons retourner nous placer sur la ligne de départ.

 

Nous sommes assez nombreux car nous sommes mélangés cross court (hommes), cadets (hommes et femmes), juniors (hommes et femmes), espoirs-seniors et vétérans femmes. Du coup lorsque le départ est donné ça part assez vite. Nous avons une petite et une moyenne boucles à parcourir pour un peu plus de 4km. C’est plutôt court comme distance mais j’avais dit à Solenn à l’échauffement que je ferai la petite boucle à allure modérée pour pouvoir gérer la moyenne boucle.

Je pars assez vite pour ne pas finir dernière puis calme le rythme au bout de 200m. Je vois que tous les hommes sont devant. C’est un peu dommage d’être mélangé hommes et femmes sur un cross car il est plus difficile de juger de son niveau et de sa place.

 

Au bout de 300m de course nous avons une première butte qui passe très bien. Ensuite ça descend puis c’est plat pratiquement tout le tour de l’étang. Lorsque nous repassons vers la ligne de départ le chemin est vraiment étroit et nous oblige à courir à la queue leu leu. Le sol est recouvert d’ornières et je me tords la cheville sans me faire mal. Mais cela me ralentit et m’oblige à rester derrière. Mais dès que je peux je double car je me sens vraiment bien. J’essaye de ne pas m’enflammer sur cette petite boucle car je crains de le payer ensuite sur la moyenne qui est plus longue et plus relevée. Mais comme la forme est vraiment là, je garde malgré tout un bon rythme.

A la fin de cette petite boucle, je ne me suis pas fait doubler. J’entame la moyenne en continuant à doubler. Je passe devant Morgane du SCBA qui est toujours devant moi d’habitude et qui me sert souvent de point de repère. Je me dis qu’elle va s’accrocher à moi et que je suis en sur-régime mais je passe les premières buttes sans difficulté.

Le début de la moyenne boucle est identique à la première. Mais au lieu de repasser vers la ligne de départ dans le chemin « tortueux » nous continuons tout droit pour gravir une belle butte.

Je rattrape d’autres concurrentes dont une du CSM avec qui j’ai à peu près le même niveau.

 

Lorsque nous sommes à quelques mètres de la ligne d’arrivée nous avons un virage à 180 degrés pour remonter vers l’ancienne ligne de départ. D’habitude ce passage là me tue. Aujourd’hui il passe sans aucun problème. Le souffle va bien même si le froid bloque un peu, les jambes vont très bien aussi. Encore une petite butte puis ça descend jusqu’à la ligne d’arrivée. Je double un gars et accélère jusqu’à la fin car une athlète se fait encourager par bons nombres de spectateurs et je crains de me faire doubler.

 

Je passe la ligne d’arrivée vraiment contente de ma course. Je regarde ma montre et vois que mon allure est de 4’25/km ! Je pense que je n’ai jamais fait ça sur un cross. Il est vrai qu’il n’y avait absolument pas de boue mais le sol était, malgré tout, instable à cause du gel et les buttes et relances étaient présentes.

Je termine ce 4.24 km en 18’43 (1’30 de moins que l’an dernier !), je suis 43/112 (hommes et femmes mélangés), 18/84 femmes et 10/34 seniors (contre 18/33 l’an dernier).

Vraiment très satisfaite de ce cross aussi bien au niveau du temps, de la forme que de la place. J’espère maintenant être aussi bien samedi 17 pour la course de Samois !!

Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Cross du coq, Pontault Combault, le 4/12/2016
Retour à l'accueil