C’est parti pour 4 weekends de compétition. Pour commencer nous avons décidé de participer aux 10km de Magny le Hongre comme chaque année. Ce n’est pas une course facile mais le principal est d’essayer de faire mieux que les années précédentes.
Le départ est à 10h15, nous avons 1h30 d’avance lorsque nous arrivons sur place ce qui permet de récupérer les dossards tranquillement et de papoter un peu avec les connaissances.

Il fait très beau mais il y a encore un petit vent bien froid ! Mais contrairement à la course de Vannes il y a 15 jours, j’opte quand même pour le short et le t-shirt à manches longues.
Nous parcourons un peu moins de 4km en échauffement puis nous nous plaçons sur la ligne de départ. L’année dernière j’étais partie un peu vite et j’avais vite décroché. Je vais donc éviter de refaire la même erreur cette année.
Deux joelettes partent juste avant nous, une est notamment dirigée par Sonia une amie de Marne la Vallée. Puis c’est à notre tour ! Solenn part juste devant moi et restera finalement devant jusqu’à la fin.

 Je passe le premier kilomètres en 4’22, juste ce qu’il faut, ni trop lent ni trop rapide ! Les trois premiers kilomètres se font avec pas mal de relances dans les lotissements. Mais durant ces 2-3 premiers kilomètres j’ai les jambes louuuurdes ! Vers le km2 Marc du PAAC me double et me dit bonjour.
Vers le km 4 nous longeons un golf et je rattrape Cyril du PAAC aussi. J’ai un peu de mal à avancer mais je reste aux alentours de 4’30/km. J’espère pouvoir dérouler un peu dans les descentes à venir pour gagner du temps pour les côtes. A partir du 5ème kilomètre je suis mieux, je m’accroche à un coureur devant moi et profite que ça descend.

Au km 6 je parviens à doubler deux filles que j’avais en ligne de mire depuis un moment mais je ne sais pas du tout en quelle position je suis.
Puis ça commence « enfin » à monter. Un coureur de Villenoy me double et m’encourage « Allez Melle Trenier » ! (C’est le meilleur moyen de ne pas se tromper entre Solenn et moi !) :-p J’y vais doucement pour essayer de repartir le plus vite possible une fois en haut sans être explosée. Cette première côte passe plutôt bien. Je la trouve bien moins raide que ce que j’imaginais et j’arrive au bout sans l’avoir réellement ressenti ! Tant mieux, je peux vite relancer.
Nous avons ensuite une partie plate avant de remonter de nouveau vers le 8ème kilomètre. Là encore je croyais que ça montait bien plus que ça. Je devais être tellement morte l’an dernier que j’avais du trouver les côtes très dures. Comme je suis partie moins vite je me sens nettement mieux et du coup les difficultés passent bien !

Nous atteignons la dernière grande descente qui nous conduit à la dernière…grande montée ! Je me relâche totalement pour essayer de gagner du temps une dernière fois. Je pense ne pas être loin des 45’ mais avec la côte finale j’ai peur d’être bien au-delà. Le 9ème km est juste en bas de la côte. Je l’attaque à petites foulées et parviens à doubler une fille. Des filles sur le côté m’encouragent en criant « allez le Châtelet » juste au moment où je redouble Marc. Celui-ci tourne la tête et me voit passer. « Pas content » il me dit « saleté ! » :-p Malgré la fatigue je ne peux m’empêcher de rire. Mais en haut lorsque nous tournons à droite, ça monte toujours doucement. J’ai du mal à garder le rythme. Du coup il me redouble ! Mais en voyant ma montre qui est à 43’13, je me dis que les moins de 45’ sont peut-être jouables car il reste environ 500m ! Du coup j’accélère. Je sprinte sur les 100 derniers mètres et regarde ma montre. 45’28 ! Mince ! J’espérais vraiment être sous les 45’ !

Je suis un peu déçue de ne pas avoir fait mieux mais je ne suis pas totalement mécontente car je me suis sentie plutôt bien  dans les côtes que je redoutais. Les premiers kilomètres ont été difficiles mais j’ai réussi à prendre le départ idéal ce qui m’a permis d’être régulière et de revenir sur 3 filles (contrairement à l’an dernier où j’étais partie en 4’02, j’étais 4ème et j’avais fini 10ème…).

Quelques instants après avoir terminé je retourne au devant de papa pour faire un peu de récup. Nous allons ensuite chercher notre récompense puis direction la voiture pour se changer car il ne fait pas chaud.

Lorsque les résultats sont affichés maman m’annonce que je suis 3ème senior ! Top contente ! Je ne pensais pas du tout être sur le podium ! Et ce n’était d’ailleurs pas du tout mon objectif ! En attendant les récompenses nous allons chercher des barbes à papa qui sont offertes. Il y a 14 parfums (caramel, coca, cerise, kiwi, fraise tagada etc). Je choisis litchi ! Une fois les récompenses faites nous attendons un peu afin de faire une photo avec Yoann Kowal, très sympathique ! Pendant ce temps, une athlète vient nous voir pour nous demander si elle peut faire une photo avec Solenn et moi. Peut-être une « fidèle » de nos blogs J En tout cas ça fait très plaisir !

Je termine ce 10 km en 45’29 (5 secondes de plus que l’an dernier), je suis 126/508, 3/67 seniors et 7/137 femmes.

10 km de Magny le Hongre, le 13/03/2016
10 km de Magny le Hongre, le 13/03/201610 km de Magny le Hongre, le 13/03/2016
10 km de Magny le Hongre, le 13/03/201610 km de Magny le Hongre, le 13/03/201610 km de Magny le Hongre, le 13/03/2016
10 km de Magny le Hongre, le 13/03/201610 km de Magny le Hongre, le 13/03/2016
Retour à l'accueil