Deux semaines après Magny le Hongre, nous voici au Mée sur Seine. Nous sommes une quarantaine du club à être présents.

Il a bien plu hier et cette nuit donc le terrain promet d’être bien gras puisqu’il se déroule en quasi-totalité dans les bois. Nous aurons deux boucles à parcourir avec un départ à 10h. Comme tous les ans, nous avons perdu une heure de sommeil puisqu’il s’agit du changement d’heure.

Lorsque nous arrivons sur place un peu avant 9h il pleut bien et le vent souffle fort. Après avoir récupéré nos dossards et nous être changés c’est parti pour l’échauffement. Nous parcourons un peu moins de 4km en longeant un chemin que nous emprunterons peu après le départ. Ce chemin se situe en bord de champ en plein vent ! Et il y a de grosses flaques d’eau et de boue qui n’augurent rien de bon pour la suite du parcours…

A 10h le départ est donné. Je pars prudemment parce que le terrain va être difficile et parce que je ne veux pas me faire avoir comme à Magny. J’ai devant moi une coureuse de la Rochette avec qui je cours fréquemment, j’essaye donc de ne pas la laisser partir.

Dès le départ nous passons dans des flaques d’eau et de boue. A l’échauffement je les évitais mais plus maintenant. Après quelques centaines de mètres nous atteignons le chemin en plein vent. C’est dur d’avancer et cette ligne droite me semble longue. Puis on tourne à droite pour entrer dans le bois. Nous sommes à l’abri du vent mais pas de la gadoue.

Mon chrono ne m’indique pas une allure très rapide mais je me sens bien alors je décide de garder ce rythme sur le premier tour, surtout vu l’état du terrain. Au 3ème km nous avons la seule petite bosse du parcours mais ça redescend après. J’en profite pour dérouler au maximum même si la pente est vraiment très légère. Nous repassons à côté de la ligne droite en plein vent pour re-rentrer aussitôt dans la forêt. Vers le km 4 je finis par doubler la dame de la Rochette ce qui me motive un peu. A ce moment Karim me double et m’explique qu’il a raté le départ…à cause du changement d’heure !!Bravo ! On s’encourage mutuellement puis il me devance un peu. J’ai Lise en ligne de mire depuis le début, j’essaye donc de ne pas la laisser trop me distancer.

Après ce km 4 il y a une petite modification du parcours qui nous fait emprunter un chemin encore plus boueux que le restant du parcours ! Les pointes auraient vraiment été utiles à cet endroit ! Les virages sont très glissants, n’est-ce pas Jean-Gé !! :-/

Juste avant le 5ème kilomètre je double une fille du PAAC, je gère mieux ma course qu’il y a 15 jours et c’est bien plus motivant même si le chrono n’est toujours pas excellent.

Nous passons sous l’arche du départ qui est aussi celle de l’arrivée. De nombreuses personnes m’encouragent (Lahcène, Yannick, José, les petites du club,…). J’ai devant moi encore une autre fille sur qui je reviens depuis un moment et qui suivait Lise au départ. Je me rapproche doucement d’elle sans chercher à aller à fond pour la doubler rapidement. C’est au 7ème kilomètre que je la double…mais en me voyant elle se met à accélérer et à me suivre. Je fais la course devant elle, elle sur mes talons. J’aime moyennement car je crains de devoir mener jusqu’à la fin et qu’elle me grille juste à l’arrivée. Je relance un peu dans la petite bosse en espérant qu’elle décroche. Elle me lâche un peu mais revient sur moi. A plusieurs reprises j’accélère tout en gardant un peu de réserve pour la fin mais elle tient bon.

Dans le petit chemin tout boueux j’essaye d’accélérer de nouveau mais je glisse 3 ou 4 fois et les jambes sont tout à coup bien lourdes avec toute cette boue ! En quittant ce passage je double un monsieur qui dit en plaisantant « ah non je me fais doubler par une fille juste à l’arrivée ». Je lui réponds « et il y en a une deuxième derrière ! ». Du coup ça le fait accélérer et il me redouble. Dernier virage à droite pour atteindre l’arrivée qui est à 200m environ. Je jette un coup d’œil derrière moi, la fille semble avoir décroché mais pour être sure je mets une petite accélération finale.

Je passe sous l’arche d’arrivée pile au moment où ma montre indique 10km ! Mais bon il y en a certains qui vont me dire « ouais mais y’a une marge d’erreur de …% alors y’avait p’tête pas 10 km »… ! (Clin d’œil aux rageux qui m’ont laissé de gentils commentaires ici !).

Le chrono n’est pas super mais je mets seulement 20 secondes de plus qu’à Magny. Vu le terrain qui ressemblait à un cross de 10km et vu les chronos des gens, je pense qu’on peut retirer des secondes voire des minutes à la montre.

Nous gagnons pour le club le plus représenté!! L'USC Châtelet en Brie en force!!! :-p

Je termine ne 45'43, je suis 92/399 au scratch, 5/45 seniors et 7/143 femmes.

Pour voir les résultats complets de la course des jonquilles 2015, cliquez ici.

Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015
Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015
Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015
Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015Course des jonquilles, Le Mée sur Seine, le 29/03/2015
Retour à l'accueil