Deuxième année que je participe au trail du four à chaux qui se déroule à Nandy car, comme pour la 2ème année consécutive, j’ai le dossard offert grâce au challenge de Sénart. Je ne fais aucun autre trail car ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. C’est agréable mais il est difficile d’avoir un réel objectif sur ce genre de course. Je vais prendre le départ du 11km, il y a aussi un 26 km qui effectue la même boucle de 11km que nous avant de partir sur une boucle plus longue de 15 km. Il a fait très beau et chaud toute la semaine mais depuis hier soir la pluie tombe fortement et au réveil il ne fait que 9 degrés ! Le parcours risque d’être assez glissant et je crains de glisser car je n’ai pas de chaussures de trail.

Nous arrivons sur le lieu de la course vers 8h20, la pluie s’est calmée mais il fait toujours aussi froid et il y a du vent !

Après un échauffement de 3 km qui ne m’a pas tellement réchauffé, nous allons nous placer sur la ligne de départ. Les deux courses partent en même temps à 9h30. Autant dire que ça va être assez difficile pour se frayer un chemin. Mais ce n’est pas bien grave car je fais cette course uniquement par plaisir mais en espérant malgré moi faire mieux qu’en 2013 (j’avais mis 55’07).

Lorsque le départ est donné, je pars prudemment le temps que nous effectuions 1 km dans le « parc ». Puis ensuite nous partons en direction d’une grande allée boisée. Lorsque nous prenons à gauche pour attaquer réellement les sentiers étroits de la forêt, nous nous retrouvons face à une immense statue représentant un visage avec au sommet de son crâne des cerfs ! C’est super joli ! Ne connaissant pas cette sculpture, j’ai effectué une petite recherche sur internet (voir le lien ici) pour apprendre qu’il s’agit de l’œuvre de l’allemande Gloria Friedmann.

Concernant le parcours, il est assez difficile à décrire puisqu’il s’agit principalement de forêt avec des montées et descentes rendues dangereuses cette année par la pluie et les feuilles. D’ailleurs un coureur à côté de moi glisse à plusieurs reprises jusqu’à ce que je l’entende finalement s’étaler ! Ca refroidit un peu !

Vers le km 3 nous faisons face à une descente qui ressemble plus à un mur ! Il y a deux cordes pour s’aider à descendre. L’année dernière j’avais joué la guerrière en descendant toute seule mais cette année le sol est humide et du coup je descends en rappel…Nan ! J’exagère ! Mais j’utilise la corde pour descendre et j’ai tellement peur de m’écraser en bas que je m’en brûle presque la main ! La plus grosse frayeur est passée !

Je ne me sens vraiment pas fatiguée depuis le début car je suis assez souvent bloquée par les coureurs me précédant, du coup je me retrouve un peu en dessous de mon rythme. Mais ça me convient très bien car ça me permet de me sentir bien et d’accélérer dès qu’un chemin s’élargit. Un peu après le km 5, nous avons le droit à une jolie côte dans l’herbe qui nous mène devant un château. J’ai couru jusqu’en haut mais deux filles marchaient, ce qui m’a permis de les doubler ! Nous redescendons aussitôt et malgré la fatigue que j’avais en haut, je récupère très vite et arrive à bien repartir !

Aux alentours du 6ème kilomètre nous avons une portion de bitume (juste quelques dizaines de mètres !), qu’est ce que ça fait du bien ! J’ai l’impression de voler mais c’est de courte durée !

Je vois les kilomètres passer rapidement et je me sens toujours aussi bien. Les seuls moments où je suis un peu fatiguée sont les côtes, pour le restant ça va franchement bien ! Tant mieux !

Juste avant le km 8 et une nouvelle côte, je double une autre coureuse (de Lisses). Je regarde son dossard au passage, il est rouge, elle fait donc le 11 km. Cool, une nouvelle place de gagnée si je ne me fais pas rattraper !

Il y a ensuite un passage long de près d’un kilomètre où nous devons courir à la queue-leu-leu ! C’est un minuscule sentier avec des relances tous les 10 m surplombant un vide ! Il vaut mieux faire très attention lorsqu’on prend les virages qui n’arrêtent pas de se succéder ! Il faut aussi faire très attention aux nombreuses racines qui jalonnent le chemin si on ne veut pas se retrouver dans le décor !

Le 10ème kilomètre arrive et avec lui la dernière belle difficulté du parcours : une côte encore !

Je mets un point d’honneur à ne pas marcher même si je ne vais pas beaucoup plus vite que ceux qui marchent ! J’arrive toutefois à les doubler !

Une dernière boucle qui nous sépare de ceux qui partent sur leur tour de 15 km, je repasse sur la ligne de départ et aperçois, au loin, une fille à quelques dizaines de mètres devant moi qui m’avait doublé en début de course ! Il ne me reste, malheureusement, pas assez de distance pour la rattraper, ce qui me fait échouer au pied du podium !

Je termine en me sentant bien et plutôt contente car j’ai amélioré mon chrono de 50 secondes, sans avoir eu les chaussures adaptées au terrain et sans avoir fait un seul entrainement pour me préparer à cette course différente des 10km sur route !

Je termine en 54’18, 85/462 et 4/73 seniors (encore 4ème !!!). J'étais déjà 4ème l'an dernier mais nous n'étions que 48 seniors! Et sur le total j'étais 79/374, j'ai donc perdu 6 places mais nous sommes presque 100 de plus!

Merci au coureur du club du Mée sur Seine pour ses félicitations concernant mon blog suite à ses visites régulières sur celui-ci. :-)

Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Trail du four à chaux, Nandy, le 5/10/2014
Retour à l'accueil