Cela fait plus d’un mois que je n’ai pas fait de course, la dernière étant celle des foulées du Large à Quiberon le 26 juillet.

Comme chaque année, nous reprenons la saison par la course de Bourron Marlotte. Le départ a lieu à 16h et nous avons toujours très chaud. Cette année, le ciel est un peu couvert mais il fait tout de même lourd et un bon 25 degrés. Je n’ai absolument aucun objectif car j’ai toujours du mal avec cette course, le parcours n’est vraiment pas plat. Nous sommes 9 du club à être présents !

A 15h15 a lieu le 4km. Nous regardons les premiers arriver en faisant le parcours en sens inverse pour nous échauffer. Puis à 16h c’est à notre tour de partir. Nous avons une petite boucle et deux grandes à parcourir. Le départ se fait sur un terrain de foot en herbe, au bout d’une centaine de mètres nous en sortons en passant une petite butte puis nous tournons à gauche et c’est parti ! Déjà à cet endroit ça grimpe ! Au bout de la rue, nous tournons à gauche et ça redescend. Après moins de deux kilomètres nous revenons vers le départ, la petite boucle est terminée, maintenant place aux deux grandes. Au lieu de prendre à gauche pour descendre, nous allons à droite et là ça grimpe bien ! Heureusement au bout de 500m environ ça descend !

Ce qui est bien sur cette course ce sont les ravitaillements ! Il y en a deux sur la boucle, ce qui fait que nous pouvons boire 6 fois ! Vu le temps que nous avons chaque année, ce n’est pas de trop et ça c’est vraiment le point positif de l’organisation !

Pour ce qui est de la forme, j’accélère lorsque je me sens bien pour essayer de gagner un peu de temps car je vois que le chrono n’est pas exceptionnel, mais je ne m’angoisse pas plus que ça car je savais déjà que je n’allais pas faire un record !

Sur la deuxième grande boucle, je vois que je me rapproche petit à petit de la fille qui est devant moi (je suis 7 ou 8ème à ce moment là). Comme je me sens bien, je décide de dérouler un peu. Je gagne de plus en plus de terrain sur elle mais au km 8 j’ai les jambes vraiment lourdes. Ca monte de façon quasiment imperceptible à l’œil nu mais quand on a déjà fait 8 km, les jambes le ressentent ! Bien que la fille ait une quinzaine de secondes d’avance sur moi, j’ai le sentiment de pouvoir la rattraper avant la ligne d’arrivée. Mais au 9ème kilomètre, une fille me double à toute vitesse (comment fait-elle ??). Ayant les jambes franchement lourdes je la laisse partir. Surtout que juste après nous avons une autre difficulté, une douce montée qui nous amène dans le sous-bois.

Après cette complication, nous avons du plat toujours en sous-bois, puis nous en ressortons en descendant jusqu’à l’arrivée pour pouvoir terminer en sprint !

Je termine en 46’56, je suis 56/144 au scratch et 4/19 seniors ! Dégoutée !!!! La fille qui m’a doublé au km 9 était senior, j’étais donc 3ème pendant toute la course !!! Je collectionne cette place maudite en ce moment !!! :-( Tant pis !

Avec Olivier je retourne au devant de papa pour faire une petite récup et lorsqu’il arrive, le speaker vient nous voir en expliquant dans le micro que toute la famille court et parle de notre club ! C’est sympa ! :-)

Merci aussi à la petite fille dont le papa vient, apparemment, sur mon blog,  pour ses encouragements. :-)

Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Foulées bourronaises, Bourron Marlotte, le 30/08/2014
Retour à l'accueil