Encore des foulées melunaises sous une grosse chaleur ! Comme tous les ans depuis quelques temps, la course a lieu le vendredi soir à 20h45. Le moment choisi n’est pas idéal mais c’est encore pire avec la chaleur à laquelle nous avons le droit chaque année ! Dans la journée le thermomètre a atteint les 30 degrés à l’ombre !

Je passe ma journée à boire pour être bien hydratée pour le soir.

A 19h, lorsque nous partons de la maison, la température n’a pas baissé. Mais lorsque nous arrivons sur Melun, le ciel se voile et devient un peu orageux. Déjà le soleil ne tapera plus aussi fort, ça sera toujours ça de gagné.

Nous allons retirer notre dossard au stade, nous sommes 12 du club. Nous prenons notre temps car nous avons encore une bonne heure et vu la chaleur inutile de faire 5 km d’échauffement.

On va ensuite s’échauffer tranquillement en bord de Seine à la recherche du départ. On ne le trouve pas ! On remarque finalement qu’il a été déplacé et qu’il est, cette année, au niveau du parking de la piscine, toujours en bord de Seine.

Au moment du départ il fait toujours aussi chaud même si on a du perdre 1 ou 2 degrés vu que le soleil est un peu caché (il doit faire 27-28 degrés tout de même). Nous papotons avec Joëlle qui nous fait bien rire en attendant le départ (un grand bravo à elle qui termine 2ème V3 !). On part avec 5’ de retard car les coureurs placés devant ne reculent pas derrière la ligne! C’est vraiment agaçant ce genre de comportement, surtout avec cette chaleur, j’ai l’impression d’étouffer et de ne pas être bien. Ca leur fait gagner 2 cm et nous fait perdre 5’ !

Nous partons enfin pour une petite boucle de 1.5 km environ. Je ne suis pas très bien placée et, même si je passe la ligne en 5-6 secondes, il me faut du temps pour doubler.

Nous parcourons environ 400m en bord de Seine avant de tourner à gauche. Ça monte très légèrement dans cette rue. Au bout de 200m nous tournons de nouveau à gauche. Vers le km1 nous passons devant le stade puis après un nouveau virage à gauche nous revoilà sur la ligne de départ. C’est parti pour une première grande boucle. Le début est similaire à la petite boucle mais lorsque nous arrivons vers le stade, au lieu de descendre en bord de Seine, nous tournons à droite pour passer le long des tennis et arriver le long de la voie de chemins de fer. Cette route est légèrement descendante. Je n’ai pas regardé ma montre, à part aux deux premiers kilomètres car je ne me sens pas franchement bien, la chaleur me fatigue et la tête me tourne.

J’ai de plus en plus soif mais, bien évidemment et comme tous les ans, il n’y a qu’un seul ravitaillement placé après le km 5 ! Etant donné que chaque année il fait très chaud, je ne comprends pas que les organisateurs ne prévoient pas plus de ravitaillement ! C’est vraiment n’importe quoi à ce niveau là !

Après avoir longé la voie ferrée, nous prenons à gauche pour une grande ligne droite de presque 2 km le long de la Seine.

Vers le km 5 je rattrape Dominique qui me fait remarquer que je le double toujours à ce niveau là (probablement parce qu’à Sénart je l’avais déjà rattrapé vers le 5ème kilomètre). Il m’encourage et reste avec moi jusqu’au ravitaillement que je suis bien contente d’atteindre enfin !

J’attrape une bouteille et me désaltère quand le coureur à côté de moi me dis « hey si t’en veux plus, la jette pas hein ! ». Euh oui, d’accord, mais laisse moi boire quand même ! Je termine donc de me rafraichir et lui tend le restant de ma bouteille (au moins pas de gâchis !). Ca m’a fait du bien de boire et du coup j’arrive à repartir mieux pour la deuxième grande boucle. On repasse sur la ligne de départ et c’est parti pour encore 3.5km. Je ne sais pas du tout quel est mon chrono mais je sais qu’il est loin d’être bon avec cette chaleur et mon état de forme.

Lorsqu’on revient au ravitaillement, nous tournons à gauche pour passer devant la salle des fêtes et arriver sur la piste. Nous avons 300m à parcourir pour atteindre la ligne d’arrivée. Comme j’ai deux filles devant moi depuis le début de la course, je tente d’accélérer. A l’entrée de la piste je double la fille du NAC. Dans le virage du 200m je suis obligée de passer sur l’herbe pour doubler car je m’étais mise totalement à gauche. J’entends un coureur qui m’encourage sans savoir de qui il s’agit.

Je vois le chrono : 46’… Effectivement vraiment pas terrible comme temps ! L’autre féminine termine à 13 secondes de moi.

Une fois la ligne d’arrivée franchie, David (un ancien compatriote de VLPA) vient me féliciter. C’est lui qui m’a encouragé à 100m de la fin. :-)

Je termine très déçue de mon temps même si je sais que la chaleur y est pour quelque chose. Je finis 296/733 au scratch, 19/100 seniors en 46’08. Et nous terminons aussi 3ème par équipe derrière Nanterre (NAC) et le PAAC ! Un grand bravo à Josette et Chantal pour cette équipe encore une fois sur le podium!

Pour voir les résultats complets des foulées melunaises 2014, cliquez ici.

Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014
Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014
Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014Foulée melunaise, 10 km, Melun, le 6/06/2014
Retour à l'accueil